Achetez les œuvres en ligne, et faites vous livrer dans toute l’Algérie.

0

Votre panier est vide

Visage de Madone et regard divin

Timelouka

Petit village à l'ouest de Sétif idéalement situé au sud de l'aéroport du 8 mai 1945 pour que ses habitants humbles et souvent sans fortune regardent passer au dessus de leurs têtes les avions du monde entier... La pauvreté cloue souvent les personnes au sol mais ne jamais voyager de toute sa vie n'empêche pas de rêver en admirant la danse des avions dans les Cieux immenses... C'est justement à Timelouka que ma famille misérable habite. Je suis Kamilia, une jeune femme de 27 ans qui malgré mes origines extrêmement modestes est, comme tant d'autres jeunes femmes de mon âge, pleine d'espoirs et d'idéaux. Cependant j'essaie toujours de garder dans mes pensées et mes actes un sens très élevé des valeurs humaines. Je lutte sans cesse : contre les contraintes du destin, face aux douloureuses frustrations qui s'imposent à moi, pour admettre certains échecs inéluctables et persévérer coûte que coûte sur le chemin de mes aspirations profondes. Mon crédo est de ne jamais laisser personne briser mes rêves, jamais ! Ma pauvreté n'aura pas raison de ma volonté ; je réaliserai mes rêves, avec difficultés, multiples embûches, sur une route chaotique...mais j'y arriverai ! Dans cette société de l'image et du paraître il est tentant de donner une autre figure de soi-même pour séduire en toutes choses. Vouloir être de ces influenceuses qui ont des milliers d'abonnés est très flatteur. Mais je ne veux pas faire gonfler mon égo de mes seules passions égoïstes ! Je préfère m'oublier plutôt et aimer les autres, m'enrichir de leurs différences, m'ouvrir à la beauté extérieure et porter mon regard et mon attention vers ceux qui en ont besoin pour être leur voix et leur témoin. Tendre à l'altruisme total : voilà ce qui fait le coeur de mon humanité et mon désir profond... Aimer est le dernier rempart contre tous les maux de ce monde furieux. Une arme que nous avons tous caché au plus profond de notre être. Imparfaits que nous sommes, moi comme nous tous, avec nos défauts et nos qualités de cœur et d'âme, la perfection n'est pas humaine, cessons de vouloir séduire avec nos images falsifiées ! L'homme qui m'aimera, l'homme que j'aimerai, sera de ceux qui voient la beauté de l'âme avant celle du visage... Je m'efforce de n'être que ma vérité : loin des faux-semblants, des moindres mensonges. Ne plus mentir à personne. Ne plus se mentir à soi-même ! Ne serait-ce que pour respecter le souvenir douloureux de l'homme à qui je dois ces belles valeurs humaines et qu'un virus mortel vient de me ravir sans aucune pitié : mon père.

 

Type Photographie
Medium Photographie
Techniques Utilisées Photographie + Conversation en N&B photoshop
Support Papier photo mate
Pays de production Algérie
Année de production 2020
Spécificité Œuvre signée, livrée avec certificat d'authenticité.
Encadrement Non
Nombre de tirage 2

 

Taille

Inscrivez vous a notre news letter